milesages.net
chez Hugo Blouin
Musique et art sonore

démarche + cv + contact

Les palabres de Madeleine, art audio, 2010-2011.

2011 - les-palabres-de-madeleine-visuel-vierge-hugo-blouin-art-audio

Les palabres de Madeleine est une série d’œuvres sonores, réalisée dans sa première forme de mai 2010 à juillet 2011, à partir de phonographies originales des îles de la Madeleine. En premier lieu, elles usent des sons de la culture, du patrimoine et du territoire madelinots pour en prendre possession et façonner avec eux une réalité nouvelle – altérée – à travers laquelle s’articule une réflexion critique plus large. Ainsi, par le travail de leur expression acoustique, puis par la composition et l’intégration d’interventions instrumentales, je propose une expérience personnelle en plusieurs tableaux où je poursuis mon travail sur l’identité, l’appartenance et la perception du réel.

Le programme se divise donc en 8 soundscapes, morceaux et nouvelles sonores (au sens littéraire) qui s’attardent à certaines manifestations des thèmes mentionnés précédemment : l’économie saisonnière, la persistance ou la disparition de la tradition, et le rôle de la nature dans la culture. L’ensemble est marqué par l’exploitation d’espaces de friction entre sons naturels et mécaniques – telle une dompe en bord de plage – et par le travail du potentiel mélodique, rythmique et harmonique d’objets sonores non musicaux, modifiant ainsi leur rôle dans le discours.

Le point de départ phonographique des Palabres de Madeleine – le j’ai entendu – a mené à l’usage exclusif de sons captés comme matière première des pièces, ensuite transformée pour permettre l’exploration formelle et le propos. Il a aussi conduit au choix de les monter en octophonie, contexte qui, après expérimentation, contribuait le plus au plongeon souhaité, à l’entrée dans un univers augmenté, réaliste mais altéré. Plus encore, il offrait un maximum de liberté d’entendre à l’auditeur, rendant à son mouvement son potentiel de découverte.

Extraits

Montage-aguiche utilisé en promo, 1 m 58 s

La déconfiture du progrès, 2 m 36 s


Déconstruction d’une pièce traditionnelle irlandaise à la cornemuse par son apposition au rythme d’un moteur deux-temps, utilisé autrefois pour la pêche. Le vieux moteur, en cherchant son erre d'aller, produit une remarquable étude du rythme.

Le temps qui cloche (extrait), 3 m 30 s


Voyage dans le temps et le patrimoine par la succession de trois univers concrets et musicaux. Réflexion sur la transformation du mode de vie. Utilisation de nombreux sons disparus du quotidien grâce à l’emprunt d’artefacts au Musée de la Mer. Création d’une expérience de tempête de vent altérée.
Résultat de plusieurs sessions in situ à 8 micros dans un bâtiment désaffecté, ancien aréna des années 50 à la charpente toute de bois, dans les tempêtes d'hiver (vents à plus de 100 km/h), avec artefacts et musiciens.

Diffusion

Conçue et réalisée aux Îles-de-la-Madeleine, la première incarnation du projet y a été diffusée à neuf reprises, attirant un peu plus de deux cents personnes au Vieux Treuil, ancien entrepôt de produits de pêche converti en salle de spectacles sur le Site historique de la Grave. Il a également projeté à une reprise au Quai des arts de Carleton par le Centre d’artistes Vaste et vague le 19 mai 2012.

Au Vieux Treuil, Îles-de-la-Madeleine, été 2011

Les huit haut-parleurs étaient disposés en rectangle (2 devant, 2 derrière, 2 de chaque côté), laissant leur espace habituel aux spectateurs. Une surprise les attendait, cependant, puisque les premières rangées y faisaient face aux dernières. Histoire de provoquer le repli sur soi dans la pénombre - ou de réfléchir au rôle du spectateur.

  • Les Palabres de Madeleine @ Au Vieux Treuil, été 2011 (1)
  • Les Palabres de Madeleine @ Au Vieux Treuil, été 2011 (2)
  • Les Palabres de Madeleine @ Au Vieux Treuil, été 2011 (3)

Quai des arts, Carleton, 19 mai 2012

La projection sonore se déroulait sur la scène du Quai des arts à Carleton-sur-Mer. Une vingtaine de participants ont pris place sur scène, libres de se mouvoir en usant à leur guise l'espace et les chaises disponibles. Après la séance, j'ai donné une brève présentation de ma démarche et des oeuvres du projet, m'attardant particulièrement à l'origine et au traitement des objets sonores utilisés. Photos Hugo Blouin et Louis Couturier (pour les 5e, 8e et 9e).

  • Les Palabres de Madeleine à Vaste et Vague, Carleton. Photos : Louis Couturier et Hugo Blouin
  • Les Palabres de Madeleine à Vaste et Vague, Carleton. Photos : Louis Couturier et Hugo Blouin
  • Les Palabres de Madeleine à Vaste et Vague, Carleton. Photos : Louis Couturier et Hugo Blouin
  • Les Palabres de Madeleine à Vaste et Vague, Carleton. Photos : Louis Couturier et Hugo Blouin
  • Les Palabres de Madeleine à Vaste et Vague, Carleton. Photos : Louis Couturier et Hugo Blouin
  • Les Palabres de Madeleine à Vaste et Vague, Carleton. Photos : Louis Couturier et Hugo Blouin
  • Les Palabres de Madeleine à Vaste et Vague, Carleton. Photos : Louis Couturier et Hugo Blouin
  • Les Palabres de Madeleine à Vaste et Vague, Carleton. Photos : Louis Couturier et Hugo Blouin

milesages.net, c'est chez Hugo Blouin / Hugues-O. Blouin, musicien, artiste en arts médiatiques et auteur.

Certains droits réservés _
mentionnez l'auteur si vous reproduisez à des fins non-commerciales ;
veuillez ne pas reproduire à des fins commerciales sans le consentement explicite de l'auteur.

Haut de page